7 fantasmes autour des études de droit

Les études de droit font l’objet de plusieurs fantasmes et sont sujet à pas mal de raccourcis ou de préjugés (fondés ou non !). Alors avant de t’orienter en droit parce que tu as entendu qu’“avocat ça rapporte pas mal d’argent” ou de reculer après avoir lu que “le droit c’est que du par coeur”, nous te proposons de faire un point sur ce qu’il se passe réellement en faculté de droit.

 Fantasme n°1 : “Le Droit c’est que du par coeur”

L’une des premières choses à laquelle les gens pensent quand on leur parle des études de droit,  c’est que « le droit, c’est du par coeur ».

Pour tous ceux que cela effraie, rassurez-vous, tous les articles du Code civil ou du Code pénal ne sont pas à apprendre par coeur. Car même Einstein ne pourrait retenir tous les articles tellement le nombre est énorme. Et puis en plus, pour certains examens, l’utilisation du code est autorisé !

L’objectif des études de droit n’est pas d’apprendre bêtement des lois en grande quantité sans comprendre. L’objectif est d’apprendre en comprenant la logique pour pouvoir appliquer un raisonnement juridique. C’est donc beaucoup de méthode et s’il y a bien une chose à apprendre par coeur : c’est la méthodologie pour réaliser un exercice de droit (as pratique par exemple). D’ailleurs, beaucoup d’étudiants de première année de droit redoublent (65% d’échec en L1) à cause d’un manque de méthode. Apprenez la méthode, et ça ira !

Fantasme n°2 : “En droit, faut apprendre énormément de cours”

Et ce n’est pas faux ! Mais le fait de dire que seules les études de droit font apprendre beaucoup d’informations est réducteur : demandez aux apprentis médecins !
Il est en réalité tout à fait normal de devoir apprendre une certaine quantité d’informations pour appréhender toute une filière. Surtout quand il faut ensuite être capable de maîtriser ces informations pour l’appliquer dans la vraie vie ! Donc oui, en droit on a beaucoup à apprendre, mais ce sera le cas dans pas mal d’autres filières.

Aussi, les études droit passent par beaucoup de pratique : 2 à 3  travaux dirigés (TD) sont à préparer chaque semaine : cas pratiques, commentaires d’arrêts, dissertation juridiques.

Fantasme n°3 : “En droit, on n’a plus de vie sociale”

Fantasme ! Cela dépend de vous et de votre faculté de vous bien vous organiser. Car si la quantité de travail à fournir peut être importante, il vous faudra vous organiser pour étudier efficacement et vous dégager du temps pour faire autre chose : sport, amis, Netflix, famille… Beaucoup d’étudiants en droit n’anticipent pas, ne planifient pas et se retrouvent la veille d’un TD à se coucher à 3h pour terminer ses 10 fiches d’arrêts. Puis un retard entraîne un autre et vous rentrez dans un engrenage qui vous fera vite prendre du retard sur l’ensemble de l’année. Comme pour le bac, certains attendent les derniers instants avant les dates du bac pour se mettre à réviser.

Ne nous mentons pas : si vous sortiez tous les soirs, vous sortirez bien moins en étant en fac de droit. Mais c’est un nouvel équilibre qu’il faudra trouver : il y a un temps pour sortir et un temps pour réaliser ses rêves.

Fantasme n°4 : “On n’est pas obligés d’aller en cours”

Les cours magistraux, en amphi, sont facultatifs. Les TD sont obligatoires. Allez aux premiers pour augmenter vos chances de réussite aux seconds et aux partiels. On n’est pas obligé de manger non plus. Mais on doute que cela vous soit bénéfique !

Fantasme n°5 : “Le Droit c’est pour les littéraires”

Faux ! Et pax faux à la fois !

Le droit c’est également beaucoup de rédaction et on ne rigole pas avec la langue de Molière. Imaginez un contrat à 1 milliard d’euros que vous rédigerez pour la France et qu’une faute change le sens du contrat ? Vous êtes foutu !

C’est pourquoi il faut travailler sa petite plume et son Français. Avec le temps et à force de rédiger, vous saurez apprivoiser les mots. Mais il est déjà temps de réapprendre à écrire dans votre coin.

En plus de l’écriture c’est aussi beaucoup de lecture. Vous devrez développer un sens critique et un côté analytique comme en cours de maths.

Fantasme n°6: “Le Droit c’est du chinois”

Ce n’est pas faux !

Le droit est un tout nouvel univers qui s’accompagne de ses propres règles et de son propre vocabulaire. En arrivant, vous ne comprendrez rien, nada ! Mais à force, comme au départ avec l’anglais, vous comprendrez.

Fantasme n°7 : “Le droit mène à tout”

C’est un peu vrai. Le droit est apprécié par beaucoup de recruteurs par la rigueur apprise et le raisonnement enseigné. Beaucoup de portes sont donc ouvertes aux diplômés de droit.
Ceci dit, avec un M2 Droit ne vous permettra pas bien sûr d’accéder à des professions réglementées autres que juridiques (médecin par exemple, sauf à reprendre les études) ou autres professions où vos acquis ne seront pas utiles.
Dans tous les cas, rien n’est impossible. Les études de droit vous serviront toujours.

PS : non il n’y a pas qu’avocat comme métier du droit. C’est une autre généralité. Juriste, huissier de justice, commissaire de police, magistrat, lobbying, etc., il y a tout une diversité de métiers qui t’attende, du commerce à l’entreprise. Le droit ne mène pas à tout mais à beaucoup de choses.

Auteur : Pamplemousse magazine, le 1er magazine 100% digital destiné aux étudiants en droit

logo pamplemousse

A PROPOS

Sauvons l'école! est une initiative visant à questionner le rôle de l'école, de l'orientation, de la formation au 21ème siècle