Accueil

classe

L’école en 2017

L’école de République est attaquée de toute part et a bien du mal à résister !

Le numérique

Véritable phénomène de mode ces dernières années, à l’instar de certaines méthodes alternatives comme la pédagogie inversée ou la pédagogie différenciée. Les cours en ligne, les cours en vidéo deviennent à la mode mais ont-il fait leurs preuves ? comment un élève de seconde ou de terminale qui a facebook ou encore des jeux sur son iphone peut-il préférer accéder à une application ou une vidéo de 20 min sur un cours de maths ?

Le recrutement des professeurs

Le recrutement des professeurs devient difficile : outre la crise des vocations, les places à l’agrégation et au CAPES dans les différentes matières ne sont pas toutes pourvues à l’instar des Maths ; ajoutons le recrutement hasardeux de contractuels souvent peu qualifiés et pas du tout formés… un récent reportage sur France 2 a mis la lumière sur les pratiques qui visent toutes à réduire les coûts de l’éducation nationale. La formation des professeurs est un véritable sujet à traiter également tant l’ESPE est décriée par ses méthodes en dehors de la réalité.

Les multiples réformes

La dernière réforme en date, dite « réforme du collège 2016 » ou encore connue à l’aide du hashtag #college2016 a pour principal objectif la réduction des coûts également et le nivellement par le bas : les notes deviennent des cibles , les aides personnalisées permettent de faire de l’aide en classe entière et remplacent les heures de cours, les EPI sont tout sauf des travaux interdisciplinaires, la disparition annoncée du Latin et du Grec…. les pédagogues gagnent du terrain à chaque réforme et tendent à oublier que l’école de la république était autrefois un facteur d’élévation sociale. Aujourd’hui l’ascenseur social est en panne et le ministère de l’éducation nationale ne semble pas vouloir le réparer !

Les organismes de cours particuliers et stage intensif

On en trouve à chaque coin de rue ou à 200 mètres de chaque collège, lycée ou prépa. Certains comme les centres Acadomia ressemblent de plus en plus à des apple store. Certains ne font que des cours particuliers en prépa, d’autres des cours et des stages intensifs pendant les vacances et louent même des lycées. Certains sont spécialisés pour la préparation du bac, ou en prépa HEC ou encore en maths sup et maths spé. Bref, ils se présentent en accompagnement de l’école mais ces organismes profitent des failles du système mis en place depuis plusieurs années par nos chères réformes. Qu’en est-il en réalité?

L’enseignement supérieur

Le pourcentage de réussite au bac et le nombre d’élèves possédant un bac +5 ne cessent d’augmenter. On assiste ces dernières années à une véritable inflation des diplomes à l’instar des écoles qui augmentent sans cesse leurs coûts. Les écoles de commerce se multiplient et les concours se regroupent allant des concours Sesame ou Acces en Post Bac, au concours post-prépa aux concours passerelles et admissions parallèles pour ces mêmes écoles qui veulent recruter, grossir, recruter et grossir. L’Etat encourage évidemment cette inflation des diplômes souhaitant emmener le maximum d’élèves d’une génération au bac + 5 mais à quel prix et pour quelle valeur ?

Un Groupe de professeurs investis et soucieux du devenir de l’école

Un groupe de professeurs est à l’initiative non pas pour rester sur ce qui se faisait avant mais pour aider à y voir plus clair, à dénoncer ce qui est mal fait… aider à la transition sans perdre ce que nous considérons un pilier pour la France !

Leave Your Comment